Archives mensuelles : février 2015

Hello Little Girl

BeatlesGood Morning Good Morning, I Wanna Be Your Man, Why Don’t We Do It in the Road? I Want to Hold Your Hand, A Day in the Life, I’ll Follow the Sun, The Long and Winding Road, The Inner Light, Like Dreamers Do, Long, Long, Long… Ob-La-Di, Ob-La-Da, want a Wild Honey Pie, Because, is Birthday of Michelle.
Hey Jude, hear, Bad Boy, The Fool on the Hill, Free as a Bird, Across the Universe, And Your Bird Can Sing.
Ask Me Why, From Me to You, Do You Want to Know a Secret, Everybody’s Got Something to Hide Except Me and My Monkey, Ob-La-Di, Ob-La-Da …
Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band, in Yellow Submarine, play Rock and Roll Music, for Maggie Mae,

Bonjour petite Fille , Bonjour Bonjour, Je veux Être Votre Homme, Pourquoi Nous Ne faisons pas dans la Route ?, Je Veux Tenir Votre Main , Un jour dans la Vie, Je Suivrai le Soleil, La Route Longue et Sinueuse, La Lumière Intérieure, Comme des Rêveurs le Font, Longtemps, Longtemps, Longtemps…. Ob-La-Di, Ob-La-Da, envie d’une Tarte de Miel Sauvage, Parce que c’est l’Anniversaire, de Michelle.
Hé Jude, ici, le mauvais Garçon, là-bas, L’Imbécile sur la Colline, Libre comme un Oiseau, À travers l’Univers, Et Votre Oiseau Peut Chanter.
Demandez-moi Pourquoi, De Moi à Vous, Vous Voulez connaitre un Secret, Tout le monde a Quelque chose à cacher Sauf Moi et Mon Singe, Ob-La-Di, Ob-La-Da …
La bande de Club de Coeurs Solitaire de sergent Pepper, dans le Sous-marin Jaune, joue la Musique de Rock ‘n’ roll pour Maggie Mae.

site web : www.savoielactee.com

Vachement jolie la dame…

MarylineJupesur le macadam, elle se pâme devant un quidam, son cœur bat comme un tam-tam, il brame comme un cerf et clame quelques vers, en vers et contre tous. Assis dans le trame c’est le vacarme, les âmes damées s’emmêlent, c’est un vrai mélodrame, dehors un courant d’air chaud soulève la jupe de la dame, faut cacher cette culotte ou pas, chère Lolotte, du calme, il s’enflamme, tout un programme et dessine des pictogrammes sur les babines de Maryline, en forme d’hologramme, son électrocardiogramme bas la chamade et se prend pour un dur à cuire en disant «pose ton bec la dessus ma cocotte minute papillon», parole de Dédé les biscotaux !!!…  le couillon du quartier !!! ©

site web : www.savoielactee.com

On se fait un bœuf !!!

On-se-fait-un-bœufen duo, sur un tempo sans accroc, morceau adagio en do, sans quiproquo, ascenseur pour l’échafaud, quelques notes en cadence montent sur la portée, s’accrochent à portée de tous, croches, doubles croches, noires pointées nonchalantes à la clé… de sol sans bémol, «mélodie en sous sol», solidaire. Polyphonie, à portée de voix, c’est la clé de fa dans ce fatras de sons, de bruits de gens autour, cacophonie. Uppercut en ut, plein la gueule pour réveiller tous ça, pluie d’étoiles qui piquent tourbillonnantes sur nos têtes. Trouver la clé du paradis pour une nouvelle vie, conte dessus et bois de l’eau Victor Hugo, prend la clé des «chants» et tire toi à travers champs.

site web : www.savoielactee.com

La fabuleuse histoire de la Traction Avant, the fabulous story of the Traction Avant

La fabuleuse histoire de la traction avant. Après la Rosalie, la 7 au caractère innovant, caractère bien trempée, est imaginée et fabriquée pour renflouer les cordons de la bourse du capitaine André Citroën, qui est à la peine, à la barre de son navire qui chavire, amarré sur les quais de la Seine à Javel. Désigne au design Flaminio Bertoni, caractère passionné, doigts de fée de la carrosserie, né en Lombardie, mort à Anthony, paix à son âme. Il dessine, s’échine, crayonne, gomme, ébauche, étonne, mitonne aux petits oignons, des soupapes en têtes, des monocoques à la coque,  des cardans à se mettre sous la dents, avant le dépôt le bilan.
Reprise par la famille Michelin, qui la propulse en avant, en un tour de main. Voilà notre traction avant repartie comme en 14 !. Le ciel s’obscurcit, prise en otage, elle en rage, c’est l’orage dans les marécages, des bruits de bottes résonnent dans les parages, matraquage, espionnage, ça mitraille sur la Gestapo. Prenant son courage à deux mains, elle se révolte, se met en résistance et prend le maquis, sabote, tends des embuscades pour chasser l’ennemi. Complice des FFI pour libérer Paris.
Après guerre, elle joue les mauvais garçons dans le gang des tractions avant, vol à main armée, c’est pas des rigolos, ça braque à tire-larigot, ça canarde avec le fou, au clair de lune mon ami Pierrot. Son caractère extraverti, la pousse sur l’avant scène, elle se retrouve sous les feux de la rampe, devient une star, une étoile filant du septième art, elle disparut quelques années. Ressuscitée par tous les passionnés…
Elle fait l’école buissonnière sur les route ensoleillées.

Following the Rosalie model, the innovative and strong temper of the Traction Avant 7  has been designed and produced to bail out Captain Andre Citroën’s huffing and puffing « flagship » seemingly on the verge of capsizing although moored by the Javel banks of the river Seine. The bodywork is entrusted to Flaminio Bertoni, a passionate character and a true sorcerer in his trade. Born in Lombardia, died in Antony, near Paris. May his soul rest in peace. He draws and draws again, toils, erases, sketch after sketch, invents, proposes, suggests, concocts painstakingly, delicate OVH [overhead valves], alluring cardans, a close shave before filing for bankruptcy. Soon enough taken over by the Michelin family, who launches the newly born car in a jiffy. And here goes our Traction Avant, as fresh as a daisy !
But here comes the dark times, times of being hostage, times of wrath, times of muddy waters… times of sabers and boots everywhere, times of nighsticks, spying and guerilla against the Gestapo. Nevertheless, plucking up its courage, the beauty turns into an insurgent, fully dedicated to the Underground, and soon sabotages, ambushes in order to drive the enemy out. Close partner of the FFI forces in the Liberation of Paris.
After the war, it plays the bad girl role woth the Gang des Tractions Avant, unending stick-ups, assaults and shootouts galore, no kidding indeed, with a guy like Pierrot le Fou ! Thanks to its extrovert mood, the beauty thrives up to the forefront of fame, right in the spotlights, a star, a shooting one, that is, since it appears in the movie studios.
For a few years, however, it disappeared from the streets, but was soon resurrected by its infatuated lovers, as for now, the beauty stretches its wheels all along the sunny roads.

site web : www.savoielactee.com

Fécondation in vitraux

fecondation in vitrauxc’est pas pour les rigolos. Éclairée au soleil couchant, la rosace de la cathédrale brille de mille feux, les yeux malicieux, une marmotte sortant du moyen âge, tout feu tout flamme, dans la fleur de l’âge, jouait avec le feu, corne bleu, un peu bourru, un peu rurale se prenant pour une cérébrale, d’un tempérament de feu, se mit à déclamer de vers, des cantiques pastorales dans un accent guttural, des poèmes, envers et contre tous, des voyelles de toutes les couleurs, n’est pas Charles…!, c’était Beau…de l’air !!!! au centre de la nef et même translucide comme le verre, que le souffleur colorait en vert, pour nos sous-verres et nos vitraux Art gothique tac. Comme une pile électrique, au feu vert une consœur surgit dans le chœur, sous le feu des projecteurs, se mit à accompagner notre loustic. Se croyant à la chorale, psalmodiait des louanges, ici et là avec sa voix d’opéra, je sentais que le feu couvait sur l’autel, ne voulant pas jeter de l’huile sur le feu, je me cachais dans le confessionnal pour ne pas me retrouver entre deux feux, la drôlesse avec le feu aux fesses et mis le feu aux poudres. Notre ménestrel moyenâgeux, le sourire niais et épais, sculpté par un tailleur de pierre, avait le feu sacré et se mit à fumer par les naseaux comme un taureau. Pour son premier baptême du feu, il se jeta sur la donzelle, toutes ailes déployées, comme un dévoyé, sans crier gare et fit feu de tout bois, jouez hautbois résonner musette…

site web : www.savoielactee.com