La fabuleuse histoire de la Traction Avant, the fabulous story of the Traction Avant

La fabuleuse histoire de la traction avant. Après la Rosalie, la 7 au caractère innovant, caractère bien trempée, est imaginée et fabriquée pour renflouer les cordons de la bourse du capitaine André Citroën, qui est à la peine, à la barre de son navire qui chavire, amarré sur les quais de la Seine à Javel. Désigne au design Flaminio Bertoni, caractère passionné, doigts de fée de la carrosserie, né en Lombardie, mort à Anthony, paix à son âme. Il dessine, s’échine, crayonne, gomme, ébauche, étonne, mitonne aux petits oignons, des soupapes en têtes, des monocoques à la coque,  des cardans à se mettre sous la dents, avant le dépôt le bilan.
Reprise par la famille Michelin, qui la propulse en avant, en un tour de main. Voilà notre traction avant repartie comme en 14 !. Le ciel s’obscurcit, prise en otage, elle en rage, c’est l’orage dans les marécages, des bruits de bottes résonnent dans les parages, matraquage, espionnage, ça mitraille sur la Gestapo. Prenant son courage à deux mains, elle se révolte, se met en résistance et prend le maquis, sabote, tends des embuscades pour chasser l’ennemi. Complice des FFI pour libérer Paris.
Après guerre, elle joue les mauvais garçons dans le gang des tractions avant, vol à main armée, c’est pas des rigolos, ça braque à tire-larigot, ça canarde avec le fou, au clair de lune mon ami Pierrot. Son caractère extraverti, la pousse sur l’avant scène, elle se retrouve sous les feux de la rampe, devient une star, une étoile filant du septième art, elle disparut quelques années. Ressuscitée par tous les passionnés…
Elle fait l’école buissonnière sur les route ensoleillées.

Following the Rosalie model, the innovative and strong temper of the Traction Avant 7  has been designed and produced to bail out Captain Andre Citroën’s huffing and puffing « flagship » seemingly on the verge of capsizing although moored by the Javel banks of the river Seine. The bodywork is entrusted to Flaminio Bertoni, a passionate character and a true sorcerer in his trade. Born in Lombardia, died in Antony, near Paris. May his soul rest in peace. He draws and draws again, toils, erases, sketch after sketch, invents, proposes, suggests, concocts painstakingly, delicate OVH [overhead valves], alluring cardans, a close shave before filing for bankruptcy. Soon enough taken over by the Michelin family, who launches the newly born car in a jiffy. And here goes our Traction Avant, as fresh as a daisy !
But here comes the dark times, times of being hostage, times of wrath, times of muddy waters… times of sabers and boots everywhere, times of nighsticks, spying and guerilla against the Gestapo. Nevertheless, plucking up its courage, the beauty turns into an insurgent, fully dedicated to the Underground, and soon sabotages, ambushes in order to drive the enemy out. Close partner of the FFI forces in the Liberation of Paris.
After the war, it plays the bad girl role woth the Gang des Tractions Avant, unending stick-ups, assaults and shootouts galore, no kidding indeed, with a guy like Pierrot le Fou ! Thanks to its extrovert mood, the beauty thrives up to the forefront of fame, right in the spotlights, a star, a shooting one, that is, since it appears in the movie studios.
For a few years, however, it disappeared from the streets, but was soon resurrected by its infatuated lovers, as for now, the beauty stretches its wheels all along the sunny roads.

site web : www.savoielactee.com

Une réflexion au sujet de « La fabuleuse histoire de la Traction Avant, the fabulous story of the Traction Avant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.