Archives du mot-clé T-shirts

Hello Little Girl

BeatlesGood Morning Good Morning, I Wanna Be Your Man, Why Don’t We Do It in the Road? I Want to Hold Your Hand, A Day in the Life, I’ll Follow the Sun, The Long and Winding Road, The Inner Light, Like Dreamers Do, Long, Long, Long… Ob-La-Di, Ob-La-Da, want a Wild Honey Pie, Because, is Birthday of Michelle.
Hey Jude, hear, Bad Boy, The Fool on the Hill, Free as a Bird, Across the Universe, And Your Bird Can Sing.
Ask Me Why, From Me to You, Do You Want to Know a Secret, Everybody’s Got Something to Hide Except Me and My Monkey, Ob-La-Di, Ob-La-Da …
Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band, in Yellow Submarine, play Rock and Roll Music, for Maggie Mae,

Bonjour petite Fille , Bonjour Bonjour, Je veux Être Votre Homme, Pourquoi Nous Ne faisons pas dans la Route ?, Je Veux Tenir Votre Main , Un jour dans la Vie, Je Suivrai le Soleil, La Route Longue et Sinueuse, La Lumière Intérieure, Comme des Rêveurs le Font, Longtemps, Longtemps, Longtemps…. Ob-La-Di, Ob-La-Da, envie d’une Tarte de Miel Sauvage, Parce que c’est l’Anniversaire, de Michelle.
Hé Jude, ici, le mauvais Garçon, là-bas, L’Imbécile sur la Colline, Libre comme un Oiseau, À travers l’Univers, Et Votre Oiseau Peut Chanter.
Demandez-moi Pourquoi, De Moi à Vous, Vous Voulez connaitre un Secret, Tout le monde a Quelque chose à cacher Sauf Moi et Mon Singe, Ob-La-Di, Ob-La-Da …
La bande de Club de Coeurs Solitaire de sergent Pepper, dans le Sous-marin Jaune, joue la Musique de Rock ‘n’ roll pour Maggie Mae.

site web : www.savoielactee.com

On se fait un bœuf !!!

On-se-fait-un-bœufen duo, sur un tempo sans accroc, morceau adagio en do, sans quiproquo, ascenseur pour l’échafaud, quelques notes en cadence montent sur la portée, s’accrochent à portée de tous, croches, doubles croches, noires pointées nonchalantes à la clé… de sol sans bémol, «mélodie en sous sol», solidaire. Polyphonie, à portée de voix, c’est la clé de fa dans ce fatras de sons, de bruits de gens autour, cacophonie. Uppercut en ut, plein la gueule pour réveiller tous ça, pluie d’étoiles qui piquent tourbillonnantes sur nos têtes. Trouver la clé du paradis pour une nouvelle vie, conte dessus et bois de l’eau Victor Hugo, prend la clé des «chants» et tire toi à travers champs.

site web : www.savoielactee.com

Pour rire, Jean-Paul S. assis dans un café …

JeanPaulSartrethéâtre, boulevard Saint-Germain des pâtres, essuie les plâtres, d’une plume blanchâtre, écrit les « Mots »…compte dessus et bois de l’eau… ! de vie, qui brûle, qui gratte sur le papier, râpe le fond du gosier et déclame, la « Nausée » dans ce théâtre antique!, comme une tragédie Grecque. Marionnettes de bazar au « théâtre de Pablo Escobar » ou les acteurs grandiloquents, costards noirs, chemises blanches… les lascars, politicards, sont à l’affût de l’embrouille, dans le brouillard d’un mauvais polar, en mâchant un malabar. Je préfère plutôt le « théâtre amateur » « L’imaginaire », un peu farceur, libertaire, charmeur, intérimaire, ou les rencontres du primaire au secondaire y sont complémentaires. Il y a les mÔndains, de l’art contemporain, les superstars, les supers Koons-nards, qui exposent des canulars à douze millions de dollars!!!! et qui trouvent des pigeons, des tocards, des grosses outres pleines de graisse à pognon, dans ce « théâtre privé » en bouffant à tous les râteliers, du caviar à l’opéra bouffe lupanar. J’aime bien, ceux du « théâtre populaire » simple et volontaire des quartiers prolétaires. Pas trop intéressé par le « théâtre subventionné » érigé en dogme à coup de billets, mon poulet. Dans ce « théâtre occidental » ou la vie ressemble à un « théâtre comique » se mêle, « théâtre improvisé », « théâtre religieux », « théâtre classique », dans ce « théâtre français ». Où est donc passé la subversion du « théâtre de Molière », de plein pieds dans le « théâtre de boulevard », « théâtre des rues », « théâtre d’ombre » où les marionnettes s’agitent, comme des moulins, à qui fera le plus de vent, à pisser dans des violons ou jouer du pipeau pour harponner le badaud. Aller…!, c’est jour férié, faut faire relâche, arrêtez de jouer, malheureusement, il affiche toujours complet-fiston. Bas les masques, arrêtez les grimaces, enlevez vos costumes de paillasse, vos maquillages, artifices en pain d’épices, ce serait un vrai « coup de théâtre ». De l’avant scène au balcon, des cintres aux coulisses, les cintrés de la corbeille, aux fauteuils, des planches au poulailler, cocoricoooo, projecteur, acteurs, souffleur, décorateurs, bonimenteurs, cette belle humanité, ces sacrés cocos qui s’agitent dans le bocal du « théâtre éternel »……..rideau. Circulez y à rien à voir. O.C

site web : www.savoielactee.com

Ding, dung, dong frères Jacques…

cloches Alpage… sonnez les matines, vient dans mon pré, me chanter une comptine, en clé de sol et prendre la clé des champs, chants savoyard dans une musicale descente des alpages pas très sage !!! dans les rues, tohu-bohu rue Jules Barut, en harmonie rue Filaterie.      OC

site web : www.savoielactee.com

To be or not to be…!!!

TTo be or not to beout cuit ou pas tout cuit, tout en sauce ou en pâté, roulé ou vinaigrette petite blondinette, en joue de bof !!!!! ou en bourguignon comme c’est mignon, en cocotte minute ma cocotte pose ton bec la dessus..!! pour ton joli coq, je te tire la langue de bœuf… sauce ravigote !.
OC

site web : www.savoielactee.com

Y a pas le feu au lac…

logoSavoieLacteeMedaillon…après 12 ans, la belle au bois dormant dans un vieux carton à dessin poussiéreux…!! ouvre ses yeux. Griffonnée, gribouillée, sort la tête de l’eau, un peu détrempée, couleurs délavées, se faire une beauté, s’afficher, s’imprimer sur des tee-shirts et objets colorés pour raconter les p’tits moments de la vie…!!! ici et là.    OC
LA COLLECTION
site web : site web : www.savoielactee.com