Archives du mot-clé tee-shirts

Delaunay-Belleville…

à la rue Ordoner, la bande à Bonnot, des gangsters pas très rigolos, qui ne feront pas de vieux os sur cette terre. Haut les mains peau de lapins, la maîtresse en maillot de bains. Ils étrillent, volent pillent la société général, pas comme Jérome Ker, mais pour tripette, des clopinettes. La bande de joyeux drilles, anarchistes de pacotilles, chaud comme la braise sur le grille, donne du fil à retordre à la garde civile, dépouille pour une broutille, un coffre ou un vigile. Sur le fil du rasoir, ils entrent dans l’histoire, au volant d’une Delaunay-Belleville, premier braquage en automobile. Liquidé au mois d’avril comme un poisson, dans les filets de la maréchaussée.

site web : www.savoielactee.com

 

Lait fraise…

Savoie lactéeou rose bonbon… avec ou sans paille, on fait une pose pour de bon, le temps d’une chanson. Sur les banquettes avant, en cuir rose, on baille, ne vous déplaise. Le coude à la portière, la truffe au vent, les cheveux en bataille sur une Javanaise. Blaise alèse au volant, écoute comme un ascèse, les hauts parleurs chanter.
J’avoue, j’en ai bavé … pas vous !! d’avoir polishé ses flans, pour la faire briller sur les contours et tout autour, pour qu’elle devienne une belle de jour. Délicieuse à croquer, on en lècherait, une vraie sucrerie, une guimauve, un roudoudou tout doux pour les papilles qui pétillent de gourmandise et les yeux qui s’écarquillent…!!! badaboum comme dans un jeu de quilles, haha !!!! les quilles à la vanille, les gars en chocolat. OC 


site web : www.savoielactee.com

Fable de la fontaine dans la forêt lointaine…

chasseur, Savoie lactée

Un chasseur ayant chassé tout l’été
Se trouva fort dépourvu quand la bise fut venue,
Pas un morceau à ce mettre au menu
Pas même un vermisseau ou un dahu !
Dans la forêt lointaine
Avec sa tête de croquemitaine
On entendait notre braconnier
Chanter à gorge déployée
Coucou, coucou, coucou
Coucou, lapin t’es où ???
Un lapin regardait par la fenêtre
En tendant le cou
Attirer par ce tohu-bohu
Et vis ce boucanier à la tête de malotru
Venir à lui et frappez chez lui
Hé! hé!, lapin, lapin ouvre moi
Miamiam! viens que j’te serre dans mes bras
Mais notre rongeur ne bougeât pas
Sous l’emprise de quelques bières sans faux col
Titubant dans le brouillard, les vapeurs d’alcool
Le trappeur lui tint à peut près ce langage
Si votre ramage hic! se rapporte à votre plumage hic!!
Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois
Puis d’une douce et toute petite voix
Je vous apporte une galette et un petit pot de beurre
Ouvre moi ta portes pour l’amour de dieu
Mon ami Pierrot Lapin, je n’ai plus de feu
Allez viens me tirer la chevillette
Le lapin sourd de la feuille cru à une invitation
Et saute sur le dos du malotru à califourchon
Et le tire en chevillette, ce prends pour un cochon
Aïe aïe aïe !!!! notre chasseur un peu bougon
pris un coup de fusil au cul pour être poli,
parti en courant tout penaud, la pétoire entre les jambes,
certifiant qu’on ne l’y reprendrait plus.     OC

site web : www.savoielactee.com

Çhin e çhë, môvé vain…!!!!

chien et chat, Savoie lactée(traduction du patois « chien et chat, mauvais voisins »), sortit du bois, le chien après avoir fait son caca, au pied du lampadaire, l’air de rien, comme un vaurien!! siffle et sourit de soulager de son pipi…, sur un balcon voisin perché au loin, l’air débonnaire, notre greffier pensionnaire pas très malin, miro comme une taupe, à confondu le chien avec une minette.
Sûre de son charme, un peu hautain pour un chat de gouttière, le voici qui ramène sa fraise, d’un pas certain, jouant des biscoteaux, les gros bras comme Jojo d’Issy-les-Moulineaux. « Salut bébé », dit le mistigri, en s’repeignant les moustaches, le chien surprit !!! la tronche en biais, un peu niais, sortit un pet d’exclamation !!!
« Salut le matou », lui sortit le chien d’une voix de castra, dû à un accident de la circulation, le félin un peu sourd d’oreille dû à la masturb…. !! cru à une invitation.
Sans préliminaire ni sommation MMIiiiiiaaaaaaoouuuuu se jète sur la femelle à califourchon, en plein dans le mille Émille pour une copulation. Morale de cette histoire (chien et chat font parfois bon ménage).      OC

site web : www.savoielactee.com

Tacot…

Voiture ancienne, Savoie lactée…qui prend le temps, avec le temps va tout s’en va, qu’avance à la vitesse d’un bourricot, sur un air de Bécaud, assis sur son dos, arrête toi là… holla !!! laisse traverser les asticots, sans les écraser, dans les prés ce laisser porter en clé de sol et ramasser les gentils coquelicots mesdames, gentils coquelicots nouveaux..!!, tuf..tuf..tuf… incognito, avec sa tête de rigolo,  malin comme un blaireau, il se faufile, de fil en aiguille entre les sapins pour une balade en enfilade, qui escalade, les cols Alpin.      OC

site web : www.savoielactee.com

Ça joue des mécaniques…!!!

rugby Savoie lactéeça roule des épaules, de vrais sales mioches à la tête de pioche la mâchoire en enclume, le protège dents comme carte de visite, au son de la clique, ça pique, ça attaque, ça cavale droit devant, ça distribue des mandales à grands coups de sandales, des vandales, un vrai scandale !, ça plaque, ça claque, ça concasse, ça les brise menu, ça joue des gros bras, ça réduit en bouillie à coups de biscoteaux tatoués sur la peau, ça distribue des châtaignes même si c’est pas la saison, ça déchaine les passions, ça pouce, ça éclabousse, ça gicle, ça saigne, pêle-mêle, sens dessus dessous, les quatre fers en l’air, ça dégénère, ça vocifère, ça pousse mémère dans les orties…. coup de sifflet final, tout le monde se fait des mimis !!!!        OC

site web : www.savoielactee.com

Traction avant… d’avant !!

Traction avantJ’espère que tu es de bon poil, on va ce faire la malle!!!!! Avec Lucette, N7, roule ma poulette, mais conduit pas à l’aveuglette, ouvre bien tes mirettes, de mal en pis, la vache… t’es toute guillerette sur la banquette, arrête de faire la girouette. Le vent dans les bouclettes, on double une camionnette, gendarmerie en goguette, passe moi ma casquette, j’ai les cheveux qui s’entêtent. Allez double moi cette brouette, je prends une cigarette, Gauloise ou Gitane, plus loin, on s’arrête pour le plein d’essence chez Jeannette, on prendra une anisette à la buvette, on cassera la croûte, j’me ferais bien une andouillette. Puis la peau du ventre bien tendu, merci petit Jésus, on fera une petite sieste avant de repartir, dans un champs de clochettes, on fera des galipettes, mmmm alouette, je te plumerais le bec.    OC

site web : www.savoielactee.com