Archives par étiquette : texte

DON QUICHOTTE

À l’assaut des moulins à vent, tel Don Quichotte.
Sur les chemins caillouteux de de vie, je trotte.
Le cœur et les sentiments fragiles comme une biscotte.
Ici et là je papote, des mots à la compote, je flotte
comme un bateau qui tangue sur les vagues, sur la flotte.
Il arrive que certains jours, mon cœur est gris car il flotte
et sous cette pluie, je me réfugie dans une roulotte.
Je rêve d’un conte, endormie comme une marmotte,
d’une belle histoire ou je pourrais voyager avec les bottes
de sept lieux du chat botté, qui sous son chapeau frisotte,
et traverser la France de villages en campagne, tel une hulotte.
En révolutionnaire de la gentillesse comme marotte.
Sur les barricades de la bêtises comme un sans-culotte
mon étendard dressé, de droite à gauche, je le ballotte
pour signaler ce cœur tendre et amicale rouge griotte
et vous souhaiter un peu de bonheur et c’est pas de la gnognote

ENTRE SES CUISSES…

Au clair de Lune, de coquines pensées dans les bois charmants de nos envies aimantes, le sexe à la main comme l’épée d’un chevalier servant, secourant une princesse abandonnée, bercées par le chant du vent, il marche dans ses pas, pas à pas, amour d’un soir ou d’une vie, son souffle chaud s’invite entre ses cuisses. Ses lèvres fontaine mouillent et coulent comme une eau de vie.

Attiré par ce miel qui suinte sous la chaleur de sa robe légère. Entre ses cuisses ouvertes, la langue de notre gros ours mal léché tourbillonne autour du clitoris qui se met a grossir comme un petit pénis. Il tète comme un enfant se bouton de réglisse. Notre princesse abandonnée, la fleur écartée, se pâme et se met à trembler. Son pistil à jouir un miel doré dans cette bouche gourmande et émerveillé…